Le Paris Végétal & Gourmand de la Crème de Paris

La Crème de Paris, c’est le média d’investigation gourmande en quête de la crème des adresses de la Capitale. Et parce que je crois sincèrement qu’il y a autant de vision de la restauration qu’il n’y a de Parisiens, mon objectif sur le compte est de mettre en valeur toute la diversité que la scène culinaire parisienne a à offrir.

C’est avec curiosité et pas mal d’appétit que je vais généralement interroger les foodies sur leur carnet d’adresses.

Et pour la première fois, je passe de l’autre côté de la caméra, ou plutôt du stylo et je te parle de mes adresses parisiennes fétiches, celles qui représentent au mieux ma vision de la cuisine.

Portrait d’une végétarienne de longue date

Je suis végétarienne depuis l’enfance. À l’époque ce n’était pas chose facile de trouver des plats de restaurant qui n’avait pas une pièce du boucher comme élément central. Et pourtant, comme je le dis souvent, je suis végétarienne, pas herbivore ! Car oui, on peut faire attention au contenu de son assiette, mais quand même avoir le goût des bonnes choses. J’ai donc grandi avec un gros appétit tout en étant reléguée à devoir manger des salades de crudités dans les brasseries parisiennes.

Je rêvais de pouvoir aussi avoir accès à une cuisine gourmande, généreuse, et réconfortante ! À base de plat en sauce, d’association créative et de vraie cuisine. 

Heureusement, les choses ont bien changé depuis et même si les établissements les plus attachés aux traditions françaises peinent à se moderniser, il est maintenant vraiment rare que les chefs se sentent pris de court quand je demande si une option végétarienne est à la carte.

Car non, dire qu’on a une offre végétarienne, ce n’est pas prendre un plat de viande et en soustraire l’élément principal, mais bien repenser son plat depuis le début comme jouer le même morceau, mais avec un autre instrument.

« Je rêvais de pouvoir aussi avoir accès à une cuisine gourmande, généreuse, et réconfortante ! »

La tendance de la cuisine levantine a aussi permis pour moi de démocratiser une cuisine végétale par nature, mais dont ce n’est pas le positionnement premier. Un type de cuisine qui a certainement converti certains réfractaires qui associent à défaut la cuisine végétarienne à une cuisine diététique ou light.

La restauration végétale a également vu son offre croître, car la demande a explosé ces dernières années dû à une plus grande information sur les aspects environnementale, de bien être animal et de santé.

Celle-ci se déploie autour de deux axes. Les restaurants qui adaptent une cuisine carnée en version végétale grâce des simili-carnés qui copie de manière plus ou moins évidente la texture, l’odeur et le goût de la viande. Et une cuisine plus naturelle qui valorise le végétal sous toutes ses formes sans chercher à le cacher.

Toujours curieuse de tester ce qui se fait sur ce créneau, j’ai pas mal enquêté sur l’offre de restauration végétarienne et végétalienne de Paris et je te parle ici de mes coups de cœur :

La crème des adresses parisiennes, végétales & gourmandes

Déjà qu’est-ce que j’entends par végétal ? Car je n’aime pas particulièrement les étiquettes et ici je ne vais pas forcément te parler d’adresses positionnées comme totalement végétarienne ou végétalienne, mais des adresses qui ont à cœur de centrer leur travail en cuisine plus sur le règne végétal qu’animal. Donc au final ce sont donc des adresses accessibles à tous, du carnivore curieux au végan engagé en passant par le flexitarien motivé. 

Veggie To Go

Plan D — Sandwicherie colorée d’Alice Tuyet, créatrice du podcast “Patate” qui met à l’honneur les légumes de saison sous toutes leurs formes : en tempura, rôtis, marinés… en sauce comme un jus de viande. Une seule règle, chaque sandwich à sa couleur et les ingrédients doivent respecter ce monochrome gourmand.

Plan D, 22 Rue des Vinaigriers, Paris 10

Une pause déj’ gourmande

Sonat — Certainement la cantine où je pourrais aller tous les midis. Encore une fois ici, pas le temps de s’ennuyer gustativement, on compose son bol avec une protéine, une légumineuse, trois légumes, un topping et une sauce parmi une sélection suffisante pour ne jamais manger deux fois le même repas. L’objectif de la fondatrice du lieu n’est pas de faire de l’assemblage comme dans certains bars à salade, mais de proposer tous les types de cuissons et de textures.

3 adresses :
Sonat, 5 rue Bourdaloue, Paris 9
Sonat, 18 rue Saint Fiacre, Paris 2
Sonat, 9 rue de Laborde, Paris 8

Passion brunch

Polichinelle — Le fondateur de Polichinelle à réglé le souci des brunchs à volonté qui privilégie souvent la quantité à la qualité en proposant un brunch légumier et cuisiné. Certes, chez Polichinelle tout est à volonté, mais le choix se fait parmi une sélection restreinte d’entrées, plats et desserts qui sont à eux seuls de vrais plats. Gros bonus : la partie sucrée est assurée par le chef Christophe Michalak.

Polichinelle, 51/53 Quai de Grenelle, Paris 15

But first le goûter

Boneshaker donut — Concevoir une offre sucrée totalement végétale quand on sait que les ingrédients de base d’un gâteau sont les œufs, le beurre et le lait est un réel défi technique. Défi relevé par Boneshaker Donut qui propose des donuts et beignets ultra-gourmands dont je suis sûre que la majorité des gens ignorent même qu’ils sont réalisés sans produits d’origines animales.

Boneshaker donut, 77 Rue d’Aboukir, Paris 2

Une jolie découverte 

Tien Hiang — Même si je suis plus partisane d’une cuisine peu transformée et naturelle, Tien Hiang excelle dans l’art de la contrefaçon et c’est vraiment l’endroit où amener ses amis non végétariens si on veut les bluffer. À la carte, tous les plats traditionnels de la cuisine chinoise et vietnamien, mais reproduis à base de protéine de blé et de soja !

Tien Hiang, 14 Rue Bichat, Paris 10

Cuisine levantine

Dalia n’est pas du tout un restaurant végétarien, mais la cuisine levantine se prête comme je l’ai dit plus haut très bien au régime végétarien et c’est l’endroit idéal pour un dîner copieux et festif à partager avec d’autres végétariens (ou pas). À la carte, carpaccio d’aubergine, houmous et shakshuka…

Dalia, 93 Rue Montmartre, Paris 2

Au final ce que je dis souvent c’est qu’il existe le même éventail de diversité du côté des adresses à tendance végétale que dans la restauration plus classique. L’erreur serait de limiter son jugement à une adresse. Parce que, si la cuisine autour des graines, des algues et des fromages à base de noix de cajou est peut-être réservée aux plus avertis, un bon burger végétarien peut en réunir plus d’un !

💻 Article écrit & illustré par La Crème de Paris, Newsletter curieuse et gourmande

Partager :

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *